Vincent Chauveau

Par Vincent Chauveau

Par Vincent Chauveau

#Conseilducoin : les notaires ont enterré Balzac

 

Par Vincent CHAUVEAU, notaire à Savenay (44)

 

«Vous voyez un homme gros et court, bien portant, vêtu de noir, sûr de lui, presque toujours empesé, doctoral, important surtout! Son masque bouffi d’une niaiserie papelarde qui d’abord jouée, a fini par rentrer sous l’épiderme, offre l’immobilité du diplomate, mais sans la finesse.»

 

Voilà comment Balzac décrivait les notaires.  

 

Ces bourgeois, ces nantis décriés de partout, ont-ils encore une place dans notre société moderne?

 

Le vieillissement, la dépendance, le surendettement, un dépôt de bilan… Ce quotidien, on ne le vit pas dans les ministères, ni dans les think tanks mais entre les murs des offices.

On le vit à travers le conseil gratuit offert chaque jour par les notaires.

 

Pour recevoir un conseil de son notaire, inutile d’avoir du pouvoir d’achat, il est gratuit mais personne ne le sait.

 

Pour le faire savoir, un notaire de province lance sur twitter un appel «le premier samedi de chaque mois, les notaires donnent des conseils gratuits dans les cafés populaires». Le mouvement civique et altruiste des notaires de la base dénommé #conseilducoin est alors lancé.

 

L’objectif est de défendre l’accès au droit pour tous.

 

Ces notaires de la base sont présents chaque mois dans des cafés à l’écoute des français. Au départ dans 12 villes, 6 mois plus tard ils sont présents dans plus de 120 villes.

 

Dans un café, autour d’un verre de vin blanc de la Loire ou de Gascogne, nous avons enterré Balzac.

 

www.conseilducoin.fr